<< Le contact entre deux civilisations est toujours un instant délicat. Parmi les grandes remises en question qu'ont connues les êtres humains, on peut noter le cas des noirs africains enlevés comme esclaves.

La plupart des populations qui furent asservies vivaient à l'intérieur des terres. Elles n'avaient jamais vu la mer. Tout à coup, un roi voisin venait leur faire la guerre sans raison apparente, puis, au lieu de les tuer, les retenait captives, les enchaînait et les faisait marcher en direction de la côte.

Au bout de ce périple elles découvraient deux choses incompréhensibles : 

1 - la mer immense

2 - les Européens et leur peau blanche

Or la mer, même si ces gens ne l'avaient jamais vue de leurs yeux, était connue, par l'entremise des contes, comme étant le pays des morts. Quant aux blancs, c'étaient pour eux des extraterrestres, ils avaient une odeur bizarre, la peau d'une couleur bizarre, et des vêtements bizarres.

Beaucoup mourraient de peur, d'autres affolés, sautaient des bateaux, se faisaient dévorer par les requins ou se noyaient. Les survivants, eux, allaient de surprise en surprise. Ils voyaient quoi ? Par exemple les blancs qui buvaient du vin. Et ils étaient sûrs que c'étaient du sang, le sang des leurs. >>


(Source "Encyclopédie du savoir relatif et absolu" de Bernard Werber)